La Bastide


C’est le paradis des amoureux de la nature. Une nature paisible, façonnée par l’homme mais aussi par le travail des troupeaux. Situé au pied du Mont lachens, entouré de verdure, de ruines et de vestiges historiques au milieu desquels s'élèvent des chênes plusieurs fois séculaires se dresse la Bastide.

 
Un village ? Non ! Deux villages, séparés par la d21 qui mènent aux Alpes-maritimes toutes proches, en passant par le col de Clavel haut de 1096m. Il y a ainsi le bas village, ses commerces, son hôtel, son chemin de transhumance, passage ancestral des troupeaux, et le haut village, regroupant l’église, la mairie et l’agence postale. Et tout autour, les sommets parmi les plus hauts du Var.
 
L’histoire des lieux débute au XIe siècle. Le castrum Sainte-Madeleine, accroché au versant occidental du mont Lachens, est construit sur un piton escarpé presque inaccessible. Le logis seigneurial et la chapelle castrale se trouvaient à son sommet. Le village à proprement parler, encerclait le rocher. Assiégé au XIVe siècle par les troupes de Raymond de Turenne, il fût rasé lors des guerres de religion. On peut encore distinguer des pans de murs, restes du village primitif, s'étirant au pied d’une pente raide qui tombe vers La bastide d’aujourd’hui.

Implantations récentes

Les habitants sont alors descendus dans la plaine pour créer les communes de La bastide et de La Roque-Esclapon. L’église Sainte-Madeleine fût édifiée au XVIIe siècle. De la même époque date la maison noble, dite le Château. Une belle bâtisse carrée bâtie, une ancienne maison faisant figure de château seigneurial, avec ses tourelles d'angle, ses fenêtres à meneaux et culs de poivrières, et une grande cour pavée. Elle est devenue la mairie.
Le village bénéficie de sa situation géographique, en lien direct avec un axe de communication majeur. La Bastide voit passer de nombreux randonneurs qui empruntent le GR 49 qui va de Saint-Raphaël à Rougon. Une activité économique, liée à cette clientèle de passage s’est développée, surtout à la belle saison. Restaurants, hôtel, boulangerie et épicerie représentent le secteur le plus dynamique. Pour autant, quelques artisans sont implantés à la bastide et ils travaillent dans un périmètre proche.

l'intercommunalité en marche

En terme d’infrastructures, le village dispose d’une école intercommunale qui accueille des enfants des communes environnantes. La municipalité gère également des logements, 17 au total, tous loués. La majeure partie du territoire communal est reliée au tout à l’égout et un syndicat unique gère l’eau, de son adduction au pompage en passant par son stockage et sa distribution auprès des communes voisines.
Enfin, la bastide est desservie par deux lignes de bus. Sa situation particulière et les nombreux attraits dont elle dispose, font de ce charmant village un lieu où tout est envisageable et une porte d’entrée privilégiée de la Dracénie. La Bastide est l'axe de communication essentiel entre la Dracénie et les premières stations de sports d'hiver des départements limitrophes.

Canton de Comps

  • Gentilé Bastidans
  • Population 198 habitants
  •  Superficie 1 176 ha
  •  Altitude 1 000 m

 
Maire : Claude MARIN


 
Mail : mairie.labastide0779@orange.fr