Les Arcs-sur-Argens

Les Arcs vue du ciel

Situation

La commune des Arcs-sur-Argens chevauche la plaine des Maures et ses grands axes de circulation : l’autoroute A8, la RN7 et la voie ferrée Paris-Marseille-Nice-Italie. Elle a sa gare (Les Arcs-Draguignan, TGV et grandes lignes), qui dessert un territoire étendu du haut Var (Parc naturel régional du Verdon à 50 km) au golfe de Saint-Tropez (30 km).
Les atouts des Arcs-sur-Argens sont remarquables : la majestueuse forêt des Maures, deux cours d’eau, l’Argens et l’Aille, des paysages agricoles splendides, le riche patrimoine bâti de son village médiéval (Le Parage), de ses chapelles, notamment la chapelle Sainte-Roseline, monument historique classé- et de son urbanisme typiquement provençal (toits de tuiles, lavoirs, places fleuries, façades)...
L’agrotourisme s’appuie sur une viticulture généreuse, productrice de vins d’appellation d’origine contrôlée Côtes de provence renommés (Cellier des Archers, châteaux et domaines).
En matière économique, Les Arcs accueillent désormais aux Bréguières le parc d’activités logistiques le plus avancé de Provence en matière environnementale (certification ISO 14001).

Population actuelle estimée : 6 923

Patrimoine

Le relief partage le territoire arcois en trois grands secteurs :

  • au nord le plateau, entaillé par les deux vallons des Clarettes et de Sainte-Cécile ;
  • au centre « la plaine », dans laquelle s’étendent la ville, ses équipements et les grandes voies de circulation ;
  • au sud le massif des Maures, ses sommets collinaires et sa majestueuse forêt (1560 ha de forêt communale).

Un fleuve, l’Argens, et une rivière, l’Aille, sillonnent un agencement de paysages splendides, assortis d’un abondant patrimoine bâti, dont on retiendra particulièrement :

  • Le village médiéval (Le Parage), avec ses ruelles piétonnes, son donjon (XIIIè siècle), la chapelle St-Pierre (plan d’origine du XIè siècle), aujourd'hui lieu de manifestations culturelles, le campanile (XVIIè siècle), …
  • L’urbanisme typiquement provençal (toits de tuiles, lavoirs, places fleuries, façades) ;
  • Les chapelles - notamment Ste-Roseline, monument historique classé en 1980, où œuvres anciennes et modernes sont associées - retables des XVIè et XVIIè siècles, jubé (1638) et stalles (1658), châsse de cristal de sainte Roseline, reliquaire dû à Armand Caillat, ex voto, vitraux, mosaïque de Chagall, bronzes de Giacometti ;
  • L'église St-Jean-Baptiste (1851), qui présente un admirable polyptyque de Louis Bréa (XVIè siècle) et des œuvres du XIXè siècle de grande qualité...
  • Au Parage, la Maison de l’Histoire illustre deux époques, le Moyen-Age et la période révolutionnaire, à partir de ses reconstitutions, tandis que la chapelle St-Pierre voisine présente une maquette du Parage au XVè siècle.

Mais remontons encore les siècles, puis les millénaires…
Remployée sur une façade de la rue Victor-Maria (ex-rue Droite), une plaque de chancel (élément de clôture qui séparait le cœur de la nef d’une église médiévale) reste de l'époque de Charlemagne.
Du haut Moyen-Age arcois (Vè-VIIè siècles) et des périodes d’« avant l’histoire » (Bas-Empire romain, âges du fer et du bronze, néolithique, paléolithique) ne subsistent que des vestiges ou fragments ; plusieurs vitrines en la chapelle St-Pierre en offrent des traces.

Cependant c’est en forêt, accessibles à pied et en VTT sous condition de sécurité en période estivale, que des sites spectaculaires sont visibles :

  • Traces d’oppida sur les sommets de Castel-Diol et de Cabredor,
  • Grandes pierres (mégalithes en grec) des Terriers, dressées du Néolithique moyen au Bronze final,
  • Et, sur le versant sud-est de la même colline, un dolmen.

Promenade :

L’ambition de la municipalité vise à un positionnement de la commune comme destination de qualité.
Cinq circuits touristiques –qui n’épuisent pas le sujet- sont publiés et téléchargeables
sur le site communal : www.mairie-les-arcs-sur-argens.fr

  • Balade vigneronne : présentation argumentée des établissements vignerons des Arcs.
  • Un village provençal : invitation à découvrir et à explorer la culture et l’art de vivre du village.
  • Maison de l’histoire : mise en relief du musée historique des Arcs.
  • Nature et préhistoire : évocation de la forêt communale des Arcs, de ses cours d’eau et des vestiges préhistoriques des Terriers.
  • Sainte-Roseline et Le Parage : liaison entre la chapelle où git la chasse de sainte Roseline et Le Parage où elle naquit, ainsi qu’un parcours balisé.

Activité :

  • Fêtes du Castrum d’Arcus (« Les Médiévales »)
  • Loisirs culturels (danse, musique, peinture, etc.)
  • Modélisme (maquettes, modèles réduits motorisés)
  • Noël au Village
  • Sports collectifs (basketball, football)
  • Sports individuels (arts martiaux, éducation physique, jeux de boules, tennis, etc.)
  • Terrain homologué de moto-cross

Maire : M. Alain PARLANTI
Alain Parlanti

Envoyer un message à mairie@les-arcs-sur-argens.fr

En savoir +