La stratégie énergétique de la CAD

DE L’ÉCHELLE MONDIALE À L’ÉCHELLE LOCALE 

Au niveau mondial, l’entrée en vigueur du protocole de Kyoto en 2005 vise à réduire de 5,5% les émissions de gaz à effet de serre sur la période 2008-2012 par rapport à 1990.

Au niveau européen, a été adopté en 2008 un ensemble d’objectifs dit « Paquet Energie Climat » visant à ce que l’Union Européenne atteigne d’ici 2020 l’objectif des « trois fois vingt » : une réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre, une amélioration de l’efficacité énergétique de 20% et une part de 20% d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique.

En France, la loi Grenelle a permis de confirmer ces objectifs ; elle confirme les engagements pris par la France de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050 et s’engage à porter la part des énergies renouvelables à au moins 23% de la consommation énergétique finale d’ici à 2020.

Les collectivités ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Leur propre fonctionnement interne est responsable de 10 à 15% des émissions de GES et elles disposent de compétences lui permettant d’agir indirectement sur 50% des émissions de GES.
Afin de contribuer au respect de ces objectifs, la Communauté d’Agglomération Dracénoise s’est engagée dans une politique environnementale volontariste.

LA STRATÉGIE DE LA CAD

Avec l’aide de la Région et de l’ADEME, dans le cadre du Programme « AGIR pour l’énergie », notre agglomération a lancé en 2010 une démarche de stratégie énergétique territoriale, qui à partir du diagnostic énergétique du territoire, mobilise l’ensemble des acteurs socio-économiques afin d’élaborer un plan d’actions ambitieux face aux changements climatiques.

Un forum public organisé le 7 mai 2010 a permis d’inscrire notre démarche auprès de la population dracénoise en annonçant notamment la réalisation d’un bilan énergétique du territoire.
Celui-ci, aujourd’hui achevé, a révélé que l’habitat et les déplacements sont les deux principaux postes consommateurs d’énergie.

De plus, la Dracénie est très dépendante de l’énergie qu’elle consomme du fait de la faiblesse de sa production et de la fragilité du réseau de transport de l’électricité dans l’est de la région PACA.
Dans ce contexte, on mesure le double enjeu de maîtriser la consommation et de développer les énergies renouvelables (comme le solaire, l’énergie bois…).

Outre l’inventaire de notre territoire, nous avons mené des ateliers de rencontres et de réflexion avec les différents acteurs du territoire autour de thématiques telles que « L’énergie et les particuliers », « L’énergie et les entreprises », « L’énergie et le patrimoine des administrations »…
L’ensemble de ces échanges participent à la co-construction d’un programme opérationnel, définissant des actions priorisées, prévu pour le second semestre 2011.
Le Profil Climat de la CAD

Les principaux postes consommateurs d’énergie finale en Dracénie