L'activité agricole en Dracénie

Les compétences en Agriculture de la Communauté d’Agglomération Dracénoise

Parce qu’elle engendre une dynamique économique et véhicule l’image positive du territoire, les élus de la Communauté d’Agglomération Dracénoise ont fait le choix de considérer l’activité agricole d’intérêt communautaire. Cette reconnaissance s’inscrit au titre des compétences « développement économique » et « aménagement du territoire ».

Les actions concernent :

  • le soutien au développement d’activités agricoles par les PLU (Plans Locaux d’Urbanisme),
  • les interventions foncières par convention avec la SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural),
  • le soutien et la promotion de l’activité agricole et de ses différentes filières,
  • les actions d’animation et d’information auprès des agriculteurs et du grand public,
  • l’incitation à la mise ou remise en culture.

L’activité agricole en Dracénie

L’activité agricole est une composante essentielle de la Dracénie. Le territoire compte 679 exploitations réparties sur 5 854 hectares, soit 8% du territoire (source : Agreste, RGA 2010).

Des productions variées et de qualité

La Dracénie est riche de nombreuses autres productions telles que l’élevage, l’oléiculture, l’apiculture, le maraîchage..., reconnues par des signes officiels de qualité (AOC Côte de Provence, IGP Agneau de Sisteron, IGP Miel de Provence, Label Rouge Miel de toutes fleurs et Miel de lavande, AOC Huile d’olive de Provence).

Les filières présentes sur le territoire (sources RGA 2010) :

La viticulture : une activité phare renommée

Avec 368 exploitations recouvrant plus de 4 000 hectares ce qui représente 61% des surfaces agricoles de la Dracénie. Le territoire compte d’ailleurs près de 80 domaines viticoles et 8 caves coopératives
Les 335 exploitations bénéficiant du label AOC Côte de Provence représentent 91% des exploitations viticoles.
L’huile d’olive, une filière agricole ancestrale
Les oliviers sont omniprésents en Dracénie. Les 361 exploitations s’étendent sur 608 hectares, soit une diminution des surfaces de 4% par rapport à 2000. Dix moulins fonctionnent sur le territoire et sont le symbole de cette culture traditionnelle.
Depuis 2007, les oliveraies de la Dracénie bénéficient de l’appellation d’origine contrôlée « Huile d’olive de Provence »

Elevage et pastoralisme

L’élevage pastoral représente 43% de l’activité des exploitations du territoire, soit 15 sièges d’exploitation. De plus, près de 60 % des surfaces naturelles de la CAD sont pâturées par plus d’une trentaine d’éleveurs locaux ou transhumants hivernaux, le territoire est parcouru chaque année par de nombreux troupeaux au cours de transhumances.
Ovins, caprins, volailles, équidés : la filière élevage de la CAD se caractérise par sa diversité.

 
 
 
 
Source : Agreste Recensement Agricole 2010
Ces cheptels se décomposent comme suit : 6 911 ovins, 370 caprins, 164 bovins, et 100 équins ce qui en fait un territoire privilégié pour cette activité.

Répartition des cheptels sur les communes de la CAD - Source : Agreste Recensement Agricole 2010

Les communes du sud privilégient les élevages sédentaires, comme la volaille, alors que les communes du nord développent de plus en plus une activité pastorale.
En ce sens, en 2012, la CAD a lancé un Plan d’Occupation Pastorale Intercommunal (POPI) sur 7 communes du nord de la Dracénie (Ampus, Bargemon, Callas, Chateaudouble, Claviers, Figanières, Montferrat), pour mieux identifier les espaces et les enjeux liés à ce mode d’élevage.

Pour apporter plus de visibilité au pastoralisme tout en confortant son poids économique, Les objectifs sont les suivants :

  • Identifier les éleveurs (locaux et transhumants)
  • Connaître les territoires pastoraux des éleveurs, leurs
  • Pratiques et leurs projets
  • Étudier les possibilités de redéploiement et d’installations nouvelles
  • Connaître l’importance de l’utilisation pastorale du territoire et son impact.
  • Sécuriser et optimiser les pratiques pastorales engagées dans l’entretien et la protection des espaces naturels
  • Repérer les conflits d’usage
  • Mieux intégrer l'activité pastorale dans l'aménagement du territoire et ainsi contribuer à sa mise en valeur
  • Mieux appréhender les contraintes des éleveurs en lien avec les problématiques de prédation et de valorisation des produits de l’élevage.

L’agriculture de la Dracénie, une agriculture multifonctionnelle

En plus de leur rôle économique plus de 1 000 personnes vivent directement de cette activité soit 6,2% de la masse salariale de l’ensemble des entreprises de la Dracénie, et génèrent un chiffre d’affaires non négligeable.
Les exploitations agricoles de la Dracénie exercent un rôle social et environnemental.
En effet, garantes de notre qualité de vie, elles façonnent les paysages, interviennent dans la gestion des espaces naturels et participent à l’attractivité du territoire.

 

 
Carte de répartition des territoires pastoraux sur les communes du nord de la CAD – Source : CERPAM


 

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Communauté d’Agglomération Dracénoise.
Direction de l’Animation et de l’Economie.
Square Mozart – CS 90129
83 004 DRAGUIGNAN Cedex
Tél.: 04.98.10.72.66
Fax : 04.98.10.72.39
Courriel : economie@dacenie.com