Projet de ZAC Sainte Barbe

Sainte-Barbe 
Un projet pour répondre aux enjeux de développement économique et urbain de l’agglomération.

 

 

L’enjeu de disponibilité foncière : L’offre foncière actuelle dédiée au développement économique tertiaire est très insuffisante en Dracénie. Les zones d’activités existantes en Dracénie sont pour la plupart concernées par le risque inondations.

L’enjeu du développement économique : le PADD du SCoT fixe comme priorité de renforcer et valoriser le cœur d’agglomération et de rendre possible l’émergence d’un pôle tertiaire à Draguignan. La thématique retenue pour ce « technopôle » est la « sécurité défense ».

L’enjeu de la réalisation d’équipement public : au-delà de la vocation économique, il a été fait le constat de manque d’un équipement aquatique capable de répondre aux besoins de la population de l’agglomération. C’est pourquoi le quartier de Sainte-Barbe a été désigné pour accueillir le centre aquatique communautaire.

L’enjeu de l’habitat : un secteur consacré à de l’habitat trouve sa place dans ce projet, afin d’étoffer l’offre en logements neufs sur ce quartier en plein développement.

Un site accessible en cœur d’agglomération :

  • Axes de voiries structurants qui desservent le site
  • Lignes TedBus qui desservent déjà le secteur au nord et au sud du projet et qui pourront desservir le cœur du quartier à terme
  • Proximité immédiate du tracé des infrastructures aménagements cyclables vers le centre-ville

Le Site :

Un site de 22,4 hectares maîtrisés par la collectivité

  • En partie concerné par le PPRI


     
  • Une friche autrefois agricole
  • En entrée de ville
  • Entouré par le quartier des Collettes à l’ouest, des Ecoles Militaires à l’Est
  • Bénéficiant de la proximité de nombreux équipements publics
  • Un projet économique d’agglomération
  • Le « Technopôle Sainte-Barbe »
  • Une conception qui prend en compte les enjeux liés à l’hydraulique
  • Un projet qui permet de réaliser des équipements publics de qualité et attendus

Un programme prévisionnel qui permet d’imaginer un quartier pluri-fonctionnel à dominante économique tertiaire.

La répartition des vocations et des espaces


Des aménagements qui assurent plusieurs fonctions :

  • De l’activité tertiaire qui comprend des activités, des bureaux, de l’hôtellerie, des services, des sites de formation, des équipements publics : 8 hectares environ
  • Un centre aquatique 1.5 à 2 hectares
  • Des logements : 1.5 hectares
  • Des espaces de circulation et de stationnements : 4 hectares environ
  • Un espace vert de qualité sur 7 hectares environ, avec un bassin propre à la ZAC

Le volet hydraulique

  • Un bassin de rétention pour que le projet ne génère aucun impact en aval.
  • Une emprise de 4 à 5 hectares au cœur du parc, mis à disposition pour que la commune puisse y réaliser un ouvrage de régulation des eaux du vallon de Sainte-Barbe