Projet d'agglomération

Efficience et faisabilité

2014 : une année de transition

Avec la mise en place de la nouvelle mandature en mars 2014, les réflexions se sont poursuivies au printemps dans la perspective de l'élaboration du projet d'agglomération 2015-2020.
 
Les directions de l'Agglomération ont été sollicitées et les élus, membres du Bureau, ont pu, durant l'été, aborder les premiers éléments d'analyse portant sur les perspectives financières, le projet de schéma de mutualisation et la démarche SCoT.
Des rendez-vous et des réunions ont été programmés entre l'administration et les élus. Ces séances de travail se sont clôturées par un séminaire les 11 et 12 décembre 2014, regroupant les maires, les élus communautaires, les services administratifs des communes et de la CAD.

L'enjeu a été de définir les premières pistes des grandes orientations, des programmes d'action et des projets, pour les six prochaines années !

Un socle pour agir

Toutes ces réflexions participent à définir une ambition pour l'Agglomération. Cela se traduit par la définition de trois grandes finalités qui devront guider l'action communautaire :

  • L’attractivité future passera par des investissements productifs, par la création de richesses et d’emplois, par le renforcement de l’image et de la notoriété du territoire concourant à une augmentation de sa compétitivité.
  • La ruralité et l'équilibre territorial sont imaginés comme pistes de développement. Au travers d’une identité rurale assumée, s’appuyant sur une agriculture locale, sur des loisirs de pleine nature mais aussi sur des services et des activités de proximité réelle marquées du sceau de la solidarité territoriale.
  • La performance publique s’envisage comme un défi de mutation territoriale. La mutualisation et la modernisation des administrations en seront la clé de voûte, au même titre que la qualité des services à la population dans le respect des ressources de la collectivité.

 Le projet d’agglomération finalisé sera présenté, accompagné d’un plan pluriannuel d’investissements sur l’ensemble de la Dracénie, dans le courant du premier semestre 2016.