Sécheresse : agissons ensemble !

Mis en ligne le 04 Mai 2022



La Dracénie est une terre d’eau. Notre territoire est irrigué d’une multitude de canaux qui ont permis le développement de nos communes. Ce patrimoine que nous ont légué nos anciens était géré avec la parcimonie nécessaire à une ressource pérenne mais précieuse.  

Nos modes de vie et la disponibilité de l’eau du robinet nous ont fait oublier les réflexes d’une gestion parcimonieuse.

C’est pourquoi DPVa s’est engagé dans une démarche de communication pour retrouver les gestes simples, qui permettent de conserver nos conforts de vie tout en préservant la richesse commune que représente l’eau.



Le manque de précipitations efficaces est de plus en plus fréquent et nous devons anticiper les épisodes de sécheresses récurrents et marquants.

Il s’agit désormais d’un fait : l’eau se raréfie sur notre territoire. Ensemble, nous pouvons adapter nos comportements pour préserver cette richesse.

 

Au jardin :

  • Recyclez les eaux de nettoyage et collectez les eaux pluviales pour l’arrosage des espaces verts et l’entretien/nettoyage des extérieurs
  • Paillez et amondez la terre avec du broyat sur vos plantations pour limiter l’évaporation et le dessèchement  du sol. C’est encore plus efficace si le sol a été biné.
  • Privilégiez les plantes endémiques économes en eau et résistantes à la chaleur et au vent
  • Améliorez l’arrosage : arrosez tard le soir ou tôt le matin, pour éviter une évaporation trop rapide. Il est normal que la pelouse jaunisse en été, c’est mieux de ne pas arroser du tout !
  • Préférez de la prairie à la pelouse, les "mauvaise herbes", pâquerettes et pissenlits améliorent la biodiversité et la porosité de votre sol, ce qui retient mieux l’eau.
  • La permaculture permet de mieux organiser votre potager : les plantes seront moins gourmandes en eau.
  • Supprimez tout fongicide et autre produit chimique, car vous aurez renforcé votre sol naturellement et l’eau ne sera plus un problème. Vous réduirez aussi la pollution des eaux du territoire.
  • Limitez le remplissage des piscines, de préférence en avril ou mai.

    Ne vidangez pas vos piscines, nettoyez-les et préférez l’hivernage.
  • Lavez les véhicules dans les stations de lavage, ou à l’éponge plutôt qu’au jet. Réduisez considérablement le nombre de lavages.

 

 

À la maison :

  • Vérifiez régulièrement que votre installation n’a pas de fuite : notez les chiffres du compteur avant de vous coucher et juste au réveil. S’il y a une différence, c’est que vous avez une fuite.
  • Préférez les douches aux bains, cela réduit la consommation d’eau à la salle de bain.
  • Aux toilettes, préférez une chasse d’eau à deux boutons. Le petit bouton délivre 3 litres contre 6 pour le gros bouton.
  • Les toilettes sont fréquemment sujettes à des fuites. Vérifiez que vous n’avez pas d’écoulement.
  • Équipez votre domicile d’économiseur d’eau et de régulateur de débit.
  • Il existe des pommeaux de douche connectés, qui vous indiquent la quantité d’eau utilisée. Vos enfants se prendront au jeu et vous ferez des économies sur la facture !



 

L’eau est un bien commun, aux multiples usages. Pour conserver cette richesse,  le territoire se doit d’être résilient, en associant les efforts de la puissance publique à une prise de conscience collective en réactivant les réflexes de sobriété que nos anciens détenaient



Les infos de la Préfecture du Var